Il est bon marché, commode, léger comme une plume. Il tient dans la poche, n’a pas besoin de pile, ne fuit jamais et sa trace est effaçable. Avec lui les enfants apprennent à écrire, les artistes accomplis créent des chefs-d’oeuvre. Et qui n’en garde pas un à portée de main pour griffonner des notes?

Le crayon est et reste bel et bien l’outil d’écriture le plus utiliser du monde. Même les grands entraîneurs de football n’hésitent pas à s’en servir. Mais d’où vient-il? 

En 1564, dans la région des lacs du nord de l’Angleterre, on a trouvé dans la terre des morceaux d’une étrange matière noire. Sur un support d’écriture, cette matière laisse une trace noire et brillante qui s’efface aisément. Est-ce du charbon? Les explorateurs n’en sont pas sûre. Ce qui est sûr, c’est que se minerai appelé autrefois plombagine (sorte de plomb), ne brûle pas. Comme il est de texture grasse, les gens l’utilisaient en fragments enveloppé de peau de mouton. Nul ne sait aujourd’hui qui imagina d’en mettre dans les supports de bois. Ce minéral n’a pas tardé à être extrait et exporter pour satisfaire à la demande des artistes.

Pensil set

 

En 1779, un chimiste suédois du nom de Carl Wilhelm Scheele a découvert qu’il s’agissait en fait d’une forme tendre de carbone pur. Pendant ce temps on cherche des moyens d’obtenir de meilleures mines. C’est le géologue allemand Abraham Gottlieb Werner qui lui a donné le nom de « graphite », dérivé du verbe grec graphein qui signifie « écrire ». Mais c’est l’ingenieur français Nicolas-Jacques Conté qui, en modifiant les proportions du graphite mélangé à l’argile, créa des mines donnant différent types de noir. 

Il existe différents type de crayons :

• H (hard) : pointe dure ou sèche
• B (black) : pointe tendre ou grasse
• HB (hard black) : pointe moyenne
• F (fine point) : pointe fine qui représente le milieu de l’échelle.

Les crayons de couleurs, dont la mine est un mélange de pigments, de résine et d’argile, sont apparus au début du XXe siècle

Fabriqué par milliards chaque année dans le monde, le crayon est à présent un instrument d’écriture et de dessin Multi-fonctions et perfectionné. Un crayon à papier type peut tracer une ligne d’environ 55 kilomètres ou écrire 45 000 mots

Polyvalent, robuste, simple, efficace, le crayon n’est pas près de devenir obsolète. On entendra encore longtemps à la maison ou au travail cette petite phrase: « Quelqu’un aurait-il un crayon? ». 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *