Le C2D « irrigue » l’agriculture ivoirienne


« Le succès de ce pays repose sur l’agriculture »

Ces paroles sont celles du premier président ivoirien Félix Houphouët Boigny. L’agriculture est un secteur stratégique pour la relance de l’économie de la Côte d’Ivoire (22% du PIB, 60% des exportations) et la réduction de la pauvreté. La plupart des filières agricoles ont fortement pâti de la crise avec un désengagement de l’Etat des activités de conseil, la dégradation des infrastructures (pistes, irrigation), les difficultés d’accès au crédit, la pression sur le foncier et les intrants. Cela s’est traduit par une baisse des rendements agricoles et une hausse des importations de produits alimentaires

Valoriser donc les atouts de la Côte d’Ivoire pour développer une agriculture prospère, diversifiée, génératrice d’un quart de la richesse nationale et de la moitié des recettes d’exportation, telle est la mission du C2D pour l’agriculture en Côte d’ivoire. Les décideurs du Contrat de désendettement et de développement veulent d’ici 2020 impacter considérablement le secteur agricole et du développement rural.

bénéficiaire C2D

Depuis 2013, L’action du C2D porte sur 2 points majeurs. Premièrement, soutenir les filières agricoles durable, pour le marché local et pour l’exportation. Deuxièmement, soutenir le développement équilibré des territoires.

Concernant le premier point, le C2D s’est fixé pour objectif d’appuyer les agriculteurs en équipement, infrastructure hydro-agricole, de renforcer les capacités et structuration des organisations professionnelles. Sept filières sont concernés: Le riz, l’élevage, la pisciculture, le cacao, le coton, l’anacarde et le maraîchage. jusqu’en 2020:

  • 20 000 producteurs de coton seront équipé pour la culture mécanisé
  • 45 000 producteurs de coton bénéficierons de conseils techniques
  • 120 coopératives qui œuvrent dans le coton  seront professionnalisés

À lire aussi: La célébration des 5 ans du C2D en photos

Quand au 2 point, il s’agit pour le C2D de soutenir des actions de développement territorial en milieu rural. Entre autre action, la réhabilitation de route, la sécurisation frontière, la production animale…

  • 1500 km de routes rurales devront être réhabilitées
  • 45000 km de route rurales seront entretenus
  • 8  régions bénéficieront de font de développement local en agriculture et en gestion des ressources naturelles.

 

bénéficiaires c2d                                                                                                          ©C2Dciv

Pour beaucoup d’ivoiriens, le C2D a trop souvent la couleur du goudron et l’odeur du goudron. Mais, avec plus de 110 milliards injectés dans le secteur de l’agriculture et le développement rural, le peu qu’on puisse dire c’est que:

« L’argent travail »


Mathouxable

A propos de Mathouxable

Je suis KOUADIO Kouakou. Blogueur Ivoirien, Je suis passionné d'informatique, de sport, de langue et de littérature. Autodidacte, J'ai appris seul le Langage HTML & CSS, L'Italien(Connaissance de base), La Langue des signes Américaine (ASL) et le marketing digital. Auteur néophyte, j'écris de courtes histoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.