Vendredi 15 septembre, j’ai été désigné meilleur blogueur de Côte d’Ivoire selon le «vote du public ». Je profite de cet article pour dire un grand merci à tous les internautes qui ont voté pour moi. Très vite, les questions ont commencé à pleuvoir. «  Blog là c’est quoi ça? Il y a l’argent dedans ? » Très souvent, on me demande aussi ce que je fais comme métier dans la vie. Jusque-là, il s’agissait d’un échange tout à fait banal. Il y a quelque temps de cela, je disais volontiers « blogueur » puis au fil des mois j’ai prêté plus d’attention aux regards des gens.

Depuis mon passage à sportif225 en tant que chroniqueur handball, j’utilise le terme « rédacteur web » plutôt que « blogueur », ou je joins les deux. C’est assez absurde ce regard que les gens ont sur le blogging. En clair, les gens ont un regard de mépris qui s’accompagne intérieurement d’un « ah oui, donc tu ne fous rien »…. Pourquoi blogueur est un vrai métier ? Pourquoi mon métier est-il de bloguer ? Pourquoi les gens nous mettent-ils ainsi dans des cases ?

Bloguer est à la fois une passe-temps et un travail, c’est un super passe-temps, et, aujourd’hui, certaines personnes arrivent à en vivre. Que cela plaise ou pas, c’est un fait et il va falloir s’y faire.

Quand j’ai commencé à bloguer, en 2006, je n’imaginais pas tout ce qu’il y avait derrière un article ou un blog. On apprend  tous les jours. C’est bien cela vivre, apprendre et partager, n’est-ce pas? Mon rêve était de devenir journaliste. J’ai toujours souhaité faire passer des messages, aider, donner des conseils et partager mes connaissances. Une chose est sûre, je rêvais de vivre de l’écriture, mais sans vraiment y croire. J’ai toujours écrit de courtes histoires. D’ailleurs, quel regret de n’avoir gardé aucune réalisation. J’ai toujours mis l’honnêteté au coeur de mes écrits. Quand je relis certains billets, j’ai honte, mais finalement, je me dis que j’évolue. Un blog croît en même temps que son propriétaire. Et puis, rien n’est définitivement admis dans la vie.

En 2014, j’ai su que c’était l’heure de se lancer, l’heure de voir s’il n’y avait pas une vie derrière Facebook, ce réseau social qui me prenait un temps fou. C’est l’amour pour le blog qui a guidé mon choix. Personne dans ma famille n’y croyait, mais je me suis battu, comme je continue de le faire en ce moment. Dernièrement mon frère m’a dit : « Au début, on s’est dit que ça ne marcherait jamais, mais maintenant je te tire mon chapeau ». Voilà une phrase qui me donne encore plus de force et la rage !

Lire aussi mon interview avec Abou Kamagaté

   Une vie sans les réseaux sociaux c’est possible

Bloguer est synonyme d’écriture, de mises en page, de photographies et de référencement. Cela signifie que l’on met quelques heures à créer ses écrits. Pourtant certains pensent encore que ce n’est pas un travail, quelle idée voyons ! En plus, au-delà du blog, il y a les engagements, les réseaux sociaux et la communauté. Être Blogueur signifie être organisé, donner et créer. Bien sûr, nous avons la chance de vivre de notre passion et cela est une vraie chance.

Personnellement, depuis 2 ans et demi, je ne compte pas les instants. Alors oui, je m’éclate dans ce que je fais, mais j’y passe du temps, beaucoup de temps. Ma famille me le reproche. Mais lorsque l’on voit les avancées, on oublie tout ce temps, les avis négatifs et l’investissement, car oui ça paie ! Aujourd’hui je suis le meilleur blogueur de Côte d’Ivoire selon « le vote du public ». Bien sûr, vous le savez, je ne suis pas payé à chaque article publié ici, loin de là. Cependant, le blog a été une superbe vitrine et un excellent canal. A côté de cette activité, je rédige des articles parrainés. Pour le moment, cela ne me permet pas de vivre de l’écriture comme je l’ai toujours rêvé. Mais pour moi, écrire est mon métier et j’aimerais bien vivre de ça.

 Bloguer est un métier

Certes je travaille chez moi, mais, comme tout le monde, mes journées commencent à 6h et se terminent tard dans la nuit. Comme certaines personnes, je joue au football avec mes amis les week-end. Être à son propre compte signifie avoir des émoluments variables et payer des charges. Je ne me plaindrai jamais de ma situation, mais j’aimerais vraiment que certaines personnes prennent la mesure de notre travail en compte. Les blogueurs ne sont pas des glandeurs derrière un bureau ! Les blogueurs ont une vie, une éthique et un métier ! Voilà ce qu’il faut savoir de nous.

Les familles Mondoblog et l’UNBCI sont là. De vrais échanges, de vrais liens se sont créés et c’est un vrai bonheur de collaborer avec eux. J’ai pu rencontrer des gens formidables qui ont des valeurs et le sens du travail. Finalement, c’est comme dans notre quotidien, il y a les bons côtés et les mauvais.

5 thoughts on “Un blogueur n’est pas un glandeur derrière son ordinateur

  1. Merci Mathias pour ce ressenti. C’est le chemin par lequel circulent beaucoup de blogueurs qui écrivent d’abord par passion.Tu fais partie de la merveilleuse communauté des superbes blogueurs Ivoiriens que je respecte. Go ahead ::

  2. Oui, tu le souhaites et moi j’y crois, nous en vivrons pas pour fanfaronner, mais pour servir de témoignage que la passion précède toujours les retombées. Oui, les blogueur ne sont pas des glandeurs, encore moins des blagueurs, mais plutôt des partisans du bonheur et du travail bien fait et mieux fait ! Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *